Fuyez les 4, prisez les 8 : la traduction en chinois des homophones

Fuyez les 4, prisez les 8 : la traduction en chinois des homophones

Les homophones sont des mots qui ont une prononciation identique, mais un sens différent. Il en existe dans toutes les langues. Le chinois comportant un nombre restreint de phonèmes (de sons), on y trouve de nombreux cas de mots qui se ressemblent beaucoup tout en ayant des significations nettement distinctes. Il faut donc faire preuve d’une grande minutie dans leur traduction en chinois.

La première traduction en chinois de la marque Coca-Cola a donné l’étrange expression « têtard mordeur de cire ». À l’époque (vers 1928), pour introduire cette boisson en Chine, les commerçants cherchaient à reproduire les sons formant « Coca-Cola » en caractères chinois. Or, certains de ces caractères ayant plusieurs sens, le résultat peut paraître risible ou mystérieux. De nos jours, heureusement, la marque de commerce se prononce kekou kele (可口可), soit, littéralement, « Que votre bouche se régale ».

Quand il habitait en Chine, Ken, notre gestionnaire de projets, voulant traduire son propre nom, s’est baptisé par accident « viande grasse »! Les gens exploitent d’ailleurs cette particularité du chinois même dans les textos, où une série de chiffres peut constituer une expression populaire. Ainsi, 70345 se prononce « qing ni xiang xin wo » 请你相信我, ce qui signifie « Je vous prie de me croire ».

Nouvel An chinois : le 12 février 2021

C’est avec un certain retard que nous vous présentons, en cette année du Bœuf (ou Buffle de Métal), huit cas d’homophones chinois qui peuvent avoir une incidence positive ou négative sur vos messages. Parmi ceux-ci, il faut en bannir trois et en adopter cinq. En poursuivant votre lecture, vous comprendrez pourquoi nous n’avons pas choisi des cas répartis également en quatre exemples positifs et quatre exemples négatifs!

Trois homophones à bannir

Quatre : l’homophone chinois le plus dangereux! Il se prononce « si », un son très proche de « si » 死, la mort. C’est la raison pour laquelle de nombreux hôtels n’ont pas de quatrième étage – d’ailleurs, ils n’ont aucun étage portant le chiffre 4. En Amérique, on trouve beaucoup de produits offerts en paquet de 4. Il va sans dire qu’il faut éviter d’offrir l’un de ces paquets à une personne chinoise.

On peut obtenir un résultat encore plus effrayant en combinant certains chiffres. C’est le cas du 14 qui, prononcé « yao si », sonne comme « la mort approche ». On pense entre autres au film chinois d’arts martiaux « La 14e Lame ».

Chaussures : ce mot se prononce « xie », 鞋, soit exactement comme le mot 邪, diable, fléau. C’est une mauvaise idée d’offrir en cadeau à une personne chinoise une paire de chaussures.

Montres : « donner une montre » se prononce « song zhong », 送钟, ce qui en chinois peut aussi vouloir dire « assister à des funérailles » (送终). Il faut donc également se garder d’offrir une montre en cadeau!

Cinq homophones à adopter

Poisson : en chinois, « yu », 鱼, se prononce exactement comme « extra » ou « surplus », 餘. Ainsi, la phrase « nian nian you yu », 年年有余 (il y aura de l’abondance chaque année), sonne comme 年年有鱼, « il y aura du poisson chaque année ». Le poisson est non seulement populaire à table, mais il sert également de décoration durant les célébrations du Nouvel An parce qu’il symbolise la santé et la prospérité.

Graines, pépins : on sert le « Zi » 籽 (graines de melon d’eau, de tournesol, de lotus) en collation au Nouvel An notamment parce que le mot se prononce comme 子, un autre mot qui apporte la joie dans une famille parce qu’il signifie « enfants ». On manger et on partage cette collation comme un porte-bonheur.

Mousse noire : les algues marines connues sous le nom de mousse noire se disent « fa cai », 发菜 en chinois. On sert souvent ce plat durant les célébrations du Nouvel An. Il a acquis sa popularité parce qu’il sonne comme 发财, « fa cai », faire fortune. En le servant à vos invités, vous leur souhaitez « Gong xi fa cai », 恭禧发财, prospérité pour la nouvelle année.

Tangyuan : les populaires boulettes de riz « tang yuan », 汤圆, sont servies le dernier jour des célébrations du Nouvel An. Elles symbolisent l’unité et la globalité. Le mot se prononce comme « tuan yuan », 团圆, réunion, un rappel que cette période de fêtes se veut l’occasion de réunir les membres de la famille, aussi éloignés soient-ils en d’autres temps.

Huit : les Chinois adorent ce chiffre, dont la prononciation « ba » s’apparente à « fa », 发, prospérité. Ainsi, dans une transaction commerciale ou un échange culturel, plus il y a de 8, mieux on s’en porte! À tel point qu’en 2003, la compagnie aérienne chinoise Sichuan a payé environ 365 000 $ pour obtenir le droit d’utiliser le numéro de téléphone 8888 8888. En 2017, un investisseur chinois a payé le montant chanceux de 8 888 888 dollars australiens pour l’acquisition d’un immeuble de bureaux à Melbourne. Enfin, les Jeux olympiques de Beijing se sont ouverts le 8 août 2008, à 8 heures et 8 minutes du soir.

Soyez minutieux dans votre traduction en chinois. Exigez des professionnels.

Il existe une foule d’autres homophones chinois porteurs de concepts positifs ou négatifs. Si vous faites traduire votre contenu marketing, assurez-vous que les dates, les prix, les poids et toutes autres valeurs numériques ne changeront pas le sens de votre message. Pour cette raison, la traduction automatique vous ferait courir un bien grand risque. Il n’y a que le traducteur humain qui puisse déceler les sonorités risibles, étranges ou même effrayantes d’un message mal traduit. 

De plus, les mêmes caractères étant utilisés dans plusieurs langues chinoises, vous pourriez vous retrouver avec un message parfait à Beijing, mais catastrophique à Hong Kong. Pour transmettre au consommateur chinois un message positif, faites faire de la transcréation, ou adaptation publicitaire, par un traducteur professionnel local dont la langue maternelle est la langue ciblée. Cette personne vous évitera bien des faux pas sur le marché chinois.

L’année du Bœuf

Le 12 février 2021 marquait la fin de l’année du Rat et le début de celle du Bœuf. Selon un mythe chinois, l’astucieux rat aurait usé d’un subterfuge pour convaincre le bœuf, honnête et travailleur, de lui céder la place de premier signe du zodiaque. Contrairement au rat, le bœuf est un animal humble, puissant et logique qui garde toujours son sang-froid. C’est peut-être ce dont nous avons tous besoin après l’année difficile qui vient de s’écouler! 

À tous nos lecteurs, bonne année du Bœuf dans la joie et la prospérité!

恭禧发财!!!